MUSEE PYRENEEN DE NIAUX

     
 

Petite histoire du Musée

 

De 1977 à 1981: sans aucune aide extérieure, Max et Denise Déjean constituent le premier fonds des collections et procèdent aux enquêtes orales et photographiques dans les villages de la Haute Ariège.
1981: construction par eux-mêmes et un maçon d’un premier bâtiment de 240 m2 au sol.
1982: ouverture du musée Paysan de Niaux le 4 avril ; une inauguration officielle aura lieu le 21 juin en présence de nombreuses personnalités ariégeoises.
1983 : le Musée s’agrandit avec une mezzanine de 100 m2, puis, à partir de 1996, une seconde salle de 350 m2 permettent d’exposer encore plus de pièces. Pour les extérieurs, en 1992, l’achat de 7 000 m2 de terrain permet d’agrandir le parking et de créer un parc d’agrément. Reconnus pour le sérieux de leurs recherches, Max et Denise Déjean apportent leur concours au tournage de « La passion Béatrice » de Bertrand Tavernier en tant que conseillers historiques et en prêtant des objets.
1992: extension de 7000 m2 pour la réalisation d’un parc d’agrément et l’agrandissement du parking ; construction d’un second corps de bâtiment de 170 m2 au sol ; et enrichissement constant des collections.
- Georges Coulonges dédie son roman, La liberté sur la Montagne, à Max et Denise Déjean et au musée, où il est venu se documenter. Il sera l’invité d’honneur de la journée littéraire et festive organisée par Max et Denise Déjean à l’occasion des 10 ans du musée.
1993: le musée est nommé « Meilleur Produit Tourisme Culturel de Midi-Pyrénées ».
1995: le ministre Bernard Bosson décerne la médaille de bronze du Tourisme à Max Déjean.
1996: ouvrant son champ d’investigations, le musée Paysan devient musée Pyrénéen.
Le Trophée Qualité Accueil est décerné par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ariège.
Max Déjean obtient le Prix spécial du jury de la Chambre des Métiers pour ses photos sur les artisans ariégeois et créé le logo officiel de Niaux.
1997: Max et Denise Déjean reçoivent pour le musée les Bravos de l’Accueil au ministère du Tourisme, à Paris.
Création d’un produit pédagogique sur une journée découverte en partenariat avec un centre d’accueil, destiné aux écoles.
Pour les 15 ans du musée, Max et Denise Déjean organisent une grande journée de rencontres d’auteurs.
1999: création des Mardis du Musée, animations littéraires centrées sur des rencontres lecteurs-auteur-éditeurs autour de la présentation d’ouvrages, mais aussi sur la recherche de nouveaux auteurs régionaux.
2000: pour marquer l’An 2000 : création du prix 2000 du musée en partenariat avec les éditions Lacour et La Dépêche du Midi.
2001 : constitution de l’association des Amis du Musée Pyrénéen de Niaux, présidée par Max Déjean et création d’un espace librairie-édition.
2002 : l’aventure continue : pour les 20 ans du Musée, plusieurs pièces rarissimes viennent enrichir des collections déjà exceptionnelles du musée ; renforcement des animations. Denise Déjean est décorée à son tour de la médaille du Tourisme par Pierre Soubelet, préfet de l’Ariège.